3 choses que je fais avec mes clients pour m’assurer qu’ils peuvent prendre leur retraite quand ils le souhaitent


  • En tant que planificateur financier, aider les clients à atteindre la retraite est un élément clé de mon travail.
  • Pour les y amener, je commence par prendre en compte l’inflation, les rendements des investissements, etc., dans mes projections.
  • Cet article fait partie de la “Ré/penser ré/fatigue” série axée sur une planification financière inspirante pour un type d’avenir différent de celui que permet la vie de 9 à 5.

Quel que soit leur âge, à peu près tous mes clients (et clients potentiels) ont déclaré que l’un de leurs principaux objectifs était de se préparer à une retraite sûre. Étant donné que la plupart de mes clients ont entre 30 et 40 ans, ils ne savent pas exactement quand ils veulent prendre leur retraite, car cet événement peut potentiellement se produire dans 25 à 30 ans. Cependant, il y a encore beaucoup de valeur de planification financière à offrir aux clients à mesure qu’ils progressent vers l’atteinte de leurs objectifs de retraite.

Voici trois façons de guider les clients et de les aider à rester sur la bonne voie alors qu’ils se constituent un patrimoine pour la retraite.

1. J’établis des hypothèses raisonnables dans les projections du régime de retraite

Dans le cadre de leur service aux clients, la plupart des conseillers utilisent un certain type de logiciel de planification financière, qui a une fonction qui fournit des projections de plan de retraite (par exemple, la probabilité de réussite). Souvent, un conseiller montrera à un client les projections basées sur ce que le client fait actuellement et montrera ensuite comment les projections s’amélioreront avec un changement recommandé (par exemple, le client augmente les cotisations au régime de retraite, le client travaille plus d’années, etc.).

Un conseiller doit faire plusieurs hypothèses lorsqu’il fait ce type d’analyse pour un client : retours sur investissement sur le portefeuille d’un client ; les taux d’inflation à venir ; niveau des prestations de sécurité sociale ; et la durée de la retraite d’une personne (c’est-à-dire combien de temps elle vivra). Ma principale règle d’or dans ce domaine de planification est de tendre vers une attitude très prudente avec ces hypothèses, ce qui peut fournir aux clients une image plus réaliste de ce à quoi s’attendre à l’avenir. Prenons l’exemple suivant.

John et Mary ont tous les deux 40 ans et sont mariés depuis 10 ans. Ils ont deux enfants et s’efforcent d’économiser pour les frais de scolarité futurs, mais veulent également donner la priorité à leur propre planification de la retraite. Ils engagent un planificateur financier pour faire une analyse détaillée de leur plan de retraite. Dans ces projections, leur conseiller a spécifiquement supposé des rendements de placement inférieurs aux moyennes historiques (pour leur tolérance au risque dans leurs portefeuilles de placement) et des taux d’inflation supérieurs à la moyenne, qui ont tous deux eu un impact négatif sur leur progression vers leur objectif de retraite. Par conséquent, cette analyse a encouragé Jean et Marie à faire davantage d’efforts pour épargner davantage en vue de la retraite afin de contrer ces types de situations potentiellement défavorables tout en atteignant leurs objectifs.

2. J’aide les clients à comprendre qu’il y aura des changements constants à l’avenir

Fournir des projections de régime de retraite aux clients est un exercice prudent et leur apporte beaucoup de valeur, mais chaque chiffre et hypothèse qui entre dans ce type d’analyse changera inévitablement. De plus, le niveau et le moment de ces changements sont tout simplement imprévisibles. Cela peut être frustrant pour les clients et les conseillers, mais c’est la réalité de la planification financière.

Il y aura à la fois des aspects quantitatifs (par exemple, les lois fiscales, le marché


volatilité

) et qualitatifs (p. ex. situation personnelle, état de santé) au fil des années qui approchent de la retraite, surtout lorsque l’horizon temporel est éloigné. J’encourage les clients à comprendre que rien n’est figé et à rester flexibles, ce qui leur permettra de s’adapter aux changements auxquels ils seront confrontés à l’avenir.

3. Je m’assure que les clients disposent de la protection de patrimoine appropriée

L’assurance est peut-être la stratégie la moins discutée en matière de retraite…



Source link

Leave a Comment