Comment l’ancien bad boy de F1 Grosjean est devenu le dernier méchant d’IndyCar


La saison dernière était un rêve pour Romain Grosjean, qui a fait son voyage inaugural dans la série NTT IndyCar. Après une décennie en F1, le vétéran a pris un nouveau départ. Une table rase pour retrouver son amour de la conduite. Avec sa deuxième chance, Grosjean est rapidement devenu un favori des fans dans le sport.

Après son effrayant accident lors de sa dernière course de F1 en Bahreïn, Grosjean a été décoré par les fans pour avoir embrassé tout ce que l’IndyCar avait à lui offrir. Non seulement c’était une table rase, mais c’était une chance de se battre à nouveau à l’avant du terrain. La fin de sa carrière en F1 s’est passée en bas de grille, souvent sa seule motivation étant de battre son coéquipier.

La profondeur, la parité et la diversité en IndyCar sont quelque chose qu’il a remarqué dès le début. Il était rajeuni et obsédé par l’apprentissage et l’assimilation en tant que “recrue” de la série. Son sourire jusqu’aux oreilles et ses séances élogieuses avec les médias ont fait que les fans sont tombés amoureux de lui sur-le-champ.

Dans une enquête mondiale auprès des fans menée par IndyCar avant le début de la saison, Grosjean a été élu pilote le plus populaire d’IndyCar. C’est un résultat qui en a choqué plus d’un, y compris l’homme lui-même. “C’était incroyable”, a déclaré Grosjean. “Après seulement un an en IndyCar, être élu pilote le plus populaire a été assez incroyable.”

“J’ai une histoire, je viens de dix ans en F1, du feu et du retour à la course en IndyCar, découvrant un championnat où je pense que c’était un revers. J’utilise le ‘Phoenix’ comme surnom pas à cause du le feu, c’est lié à une renaissance de moi-même à travers l’IndyCar, en m’amusant et en m’amusant.”

Alors que les fans ont beaucoup apprécié le pilote de la machine n ° 28 d’Andretti Autosport, ses concurrents ne ressentent pas exactement la même chose. Le week-end dernier, c’est une rencontre en fin de course avec Graham Rahal qui a déclenché une discussion animée à l’intérieur du paddock. Au cours des derniers tours de la course au Barber Motorsports Park, Grosjean a percuté le côté de la Honda n ° 15 de Rahal non pas une, mais deux fois alors qu’ils se battaient pour se positionner sur la piste.

Rahal a téléphoné à son équipe en disant : “Ce type est un punk ! Il m’a frappé exprès.” Ces sentiments ont été repris par l’équipe de commentaires de NBC, composée d’anciens pilotes d’IndyCar.

Townsend Bell a crié: “Whoah! Grosjean le frappe deux fois!” et James Hinchcliffe a dit “Il l’a visé la deuxième fois.” Grosjean a déclaré à la radio que Rahal l’avait rencontré, mais Bell et Hinchcliffe ont rapidement rejeté cela, Hinchcliffe disant: “Non, c’était à 100% le 28 (Grosjean) là-bas.”

Après la course, Rahal ne s’est pas retenu sur sa perception de l’ancien pilote de F1. “Je savais que Romain allait me bombarder en piqué. J’avais déjà été prévenu que c’est ce qu’il faisait.” Puis Graham a continué. “Je suis juste frustré parce que ce n’est pas la première fois. À Saint-Pétersbourg, il a frappé tout le monde qu’il pouvait frapper. Nous sommes venus ici et il a frappé Rossi, Herta, m’a frappé. Ce type a dépassé son accueil.”

Grosjean a qualifié leur contact de “bonne et dure course”, mais apparemment, il est seul dans ces pensées. Selon Rahal, de nombreux pilotes ont soutenu ses commentaires sur la nature agressive du pilote de course franco-suisse. Ce n’est pas exactement le premier exemple du style de conduite de Grosjean en IndyCar.

L’un des incidents les plus marquants s’est produit vers la fin de la saison dernière lorsque lui et Jimmie Johnson, sept fois champion de la Coupe NASCAR, se sont réunis à Laguna Seca. Les deux étaient des recrues à l’époque et ont joué le contact bien qu’il soit clairement trop physique. Derrière des portes closes, plusieurs chauffeurs exprimaient leur mécontentement alors que Grosjean leur ébouriffait les plumes.

La réputation de Grosjean en F1 le suit-elle en IndyCar ?

Grosjean était à Miami le week-end dernier en tant qu’ambassadeur de la course pour le grand prix. Pressé par les médias au sujet de sa bataille avec Rahal, il n’avait pas grand-chose d’autre à dire. “Je ne sais pas, j’étais sur de bons points et j’en voulais plus.” Il est facile de comprendre comment cette mentalité pourrait en frotter certains dans le mauvais sens, mais concéder une place ou se contenter d’une position sur la piste ne crie pas exactement l’excitation.

À son actif, Grosjean compte dix podiums au cours de sa carrière en F1. Cependant, il y a eu près de deux fois plus d’accidents lors de ses 179 départs. Une collision entre plusieurs voitures au Grand Prix de Belgique a valu à Romain une suspension pour une course en 2012. Il a également eu un accrochage tristement célèbre avec Marc Webber à Suzuka cette année. Le pilote Red Bull a décrit Grosjean comme un “fou du premier tour”.

La base de fans d’IndyCar commence à entrevoir le…

.



Source link

Leave a Comment